Comment aider un vigneron ?

Des blogs bons, intéressants, mais aussi utiles ?

Par stephane • Actualités • Jeudi 13/01/2011 • 4 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , , ,

Sans l'avoir planifié, j'ai bien choisi mon moment pour me lancer dans la bloglousphère ! En ce début d'année 2011, les blogs vins discutent ferme sur l'existence de bons ou de mauvais blogueurs vins, et c'est plus important, de leur utilité.

Quelque soit le thème d'un blog ou qui que soit celui qui l'écrit, je suis persuadé qu'il a forcément un intérêt, ne serait-ce que pour celle ou celui qui l'écrit. Ecrire un blog, c'est apprendre, découvrir, et partager et transmettre sa passion, que ça soit la passion du vin, de la cuisine, des voyages ou du tricot.

Les mauvais blogs n'existent pas : tous ont leur public, chacun a sa raison d'être, et comme le vin, la majorité d'entre eux se bonifient avec le temps.

Mais revenons à nos vignerons. C'est le sujet principal qui m'intéresse : en plus d'être intéressants pour au moins quelques personnes, les blogs vins peuvent-ils être également utiles ? Et peuvent ils être utiles aux personnes sans qui les blogs vins n'existeraient pas car il n'y aurait pas de vin, les vignerons ?

C'est le sujet de l'article "La bloglouglousphère est-elle utile ???" d'Olivier B. qui propose d'essayer de le prouver avec un cas très pratique : peut-on "activer la blogosphère" pour l'aider à vendre ses 4 derniers millésimes et l'aider à se sortir d'une situation difficile.


Helping Hand

Photo de la statue "Helping Hand" par Ruud Schrijvershof. Photo par Willemnabuurs Licence CC-BY-SA.

Activons la blogosphère !

L'histoire est touchante, la proposition alléchante (enfin un peu d'action dans ce monde de blabla). Mais concrètement, comment on fait ?

J'ai commencé à imaginer quelques pistes, puis je me suis dit qu'on pourrait essayer de le faire de façon collaborative, en listant chacun nos idées (une idée en amène souvent d'autres !). On pourrait même élargir un peu la question pour que ces idées puissent être utiles à d'autres vignerons :

Comment aider un vigneron ?

Le mieux est bien sûr de tout d'abord demander au principaux intéressés comment on peut les aider. C'est une question difficile lorsqu'on n'a pas réfléchi à la réponse avant. On risque fort de se retrouver avec la réponse évidente : "achetez mon vin et parlez en à tout le monde !".

Le problème de cette réponse, c'est qu'elle est trop ouverte : on ne peut pas apporter son aide en 5 minutes, il va falloir trouver le vin, l'acheter, le boire, trouver à qui en parler, trouver qu'en dire etc. On risque fort de perdre en route 99% des personnes qui auraient pu apporter une petite aide si on leur avait dit concrètement comment ils pourraient aider sans que ça leur prenne forcément beaucoup de temps, d'effort ou d'argent.

Aidez les gens à vous aider

Pour recevoir l'aide dont vous avez besoin, le mieux est d'expliquer simplement et clairement quel problème vous voulez résoudre ou dans quel projet vous souhaitez vous lancer, de dire de quoi vous avez besoin, et de le faire savoir.

Ryan O'ConnellC'est l'approche qu'a retenue Ryan O'Connell (un vigneron américain dans le Languedoc !) pour recueillir le financement nécessaire pour son projet de livre sur les régions viticoles petites et belles. Il présente son projet sur la plateforme Kickstarter en quelques paragraphes et il explique à quoi vont servir les $5000 qu'il cherche. Mieux : il ajoute une petite vidéo de quelques minutes qui permet de casser la distance. En quelques minutes, on voit la personne qu'on va aider, ce n'est plus seulement un pseudonyme Twitter ou une url de blog. Et surtout on sent la passion qui l'anime.

Toute aide est utile, aussi petite soit-elle

Les petits ruisseaux font les grandes rivières : pour obtenir beaucoup, le mieux est de demander peu, mais de l'obtenir de beaucoup. C'est ce qu'a fait Ryan O'Connell pour son projet : chacun peut choisir combien donner. De $1 à $1000.

Dans le même ordre d'idée, une façon pratique de demander de l'aide est de créer une page avec des actions concrètes, présentées sous la forme :

Si vous avez une minute, cliquez sur ce bouton "J'aime" ou partagez cette page sur Twitter.
Si vous avez 5 minutes, inscrivez-vous à ... ou lisez ... ou laissez un commentaire ..
Si vous avez 10 minutes, parlez de mon projet sur votre blog
Si vous avez 30 minutes ...

Un exemple : la page coup de pouce de mon site de Recettes de Cuisine.

Faites savoir comment on peut vous aider

Une fois que vous avez créé une page expliquant comment on peut vous aider, vous pouvez bien sûr en parler sur votre blog, sur Facebook, sur Twitter, et aussi sur des plateformes comme Kickstarter.

Pour recenser toutes les demandes d'aide, j'ai créé Coups de Pouce, un site qui permet à chacun de déposer des demandes d'aide, et bien sûr d'aider les autres. N'hésitez pas à y déposer la vôtre, ça ne mange pas de pain.


Revenons (encore) à nos vignerons

J'ai encore dévié de mon sujet initial : comment aider les vignerons ?

Ce que j'aimerais donc vous proposer, c'est qu'on y réfléchisse ensemble et qu'on liste toutes nos idées (par exemple dans les commentaires de cet article, ou sur vos blogs). On pourrait ensuite mettre un peu d'ordre dans tout ça pour créer une sorte de "plan d'actions" que les vignerons pourraient adopter et valider, ou dans lequel ils pourraient piocher des idées.

Quelques idées en vrac, à faire mûrir et fermenter :

Présenter le vignoble, le vigneron, ses vins sur son blog. Avec si possible des liens directs vers les différents cavistes en ligne qui proposent les vins.

Organiser une dégustation des vins du vigneron avec des amis, recueillir les impressions de chacun, poster le compte-rendu sur un blog, et inciter chacun des invités à en parler sur Facebook etc.
-> peut-être suggérer aux vignerons de faire un "kit" dégustation avec quelques bouteilles et éventuellement de proposer un petit avantage (une bouteille en plus ou autre) aux personnes qui publient un compte-rendu sur le net.

Aider à créer un blog, une page Facebook, un compte Twitter, à acheter et configurer un nom de domaine etc. Je n'y connais rien à la fabrication du vin, par contre j'ai créé une plateforme de blogs, et je suis prêt à aider les vignerons qui n'ont pas encore de blog (ou qui sont sur une plateforme qui ne les satisfait pas) à en créer un.

Aider le référencement (le Search Engine Optimization / SEO comme on dit) des sites et blogs de vignerons : ajouter un lien sur son site ou son blog, le partager sur Twitter et Facebook, l'ajouter à ses favoris dans les sites comme Blogmarks ou Delicious etc.

Acheter le vin du vigneron. Bien évidemment, mais où ? Si ce n'est pas déjà fait, aider le vigneron à créer une page qui liste tous les cavistes (boutiques "en dur" et sur le Net) chez qui on peut acheter son vin.

Proposer des accords mets-vin ou pourquoi pas des recettes si le vin s'y prête.

Créer des logiciels ou des services pour aider les vignerons dans leur travail. Par exemple VineaToum, un projet de logiciel open-source pour suivre les étapes de la vinification depuis les vendages jusqu'à la mise en bouteille. (proposé par @VineaToum sur Twitter).

Quelles autres idées avez-vous ?

Que pensez vous de ce projet ? Est-ce utile ?

A lire aussi sur le même sujet :

Commentaires

par Ryan le Jeudi 13/01/2011 à 20:55

Content d'etre un example!! :)  Merci.


Re: par stephane le Jeudi 13/01/2011 à 21:07

Un excellent exemple ! Je ne connaissais pas Kickstarter avant d'y voir ton projet, c'est une très bonne idée très bien exécutée.


par stephane le Samedi 15/01/2011 à 14:59

Pour acheter du vin d'Olivier B. sur Paris, allez voir par là :

http://www.oenos.net/2011/01/olivier-b-tous-amidolivierb/